Naissance

Voilà, c’est aujourd’hui que sort mon livre.

Soixante-seize textes dont dix inédits. Dix-huit dessins de 14 illustrateurs différents. Une préface de Martin Winckler. Des citations de Spinoza et d’Albert Jacquard. Une couverture de David Gilson.

De la médecine, de la campagne, des gens, de l’amitié, de la mort. La vie quoi !

J’espère qu’il vous plaira.


21 commentaires à “Naissance”

  • Ultima :

    Je ne sais plus quel poète hispanisant écrivait que l’on accédait à l’immortalité quand on avait « planté un arbre, élevé un enfant, écrit un livre »…
    Voilà un bout de chemin parcouru ! Félicitations, et que le succès auguré de votre livre ne pervertisse pas votre vision de la médecine…

    PS: il y a des dessins tellement expressifs dans votre blog, de si belles photographies de votre ami, où donc avez-vous été chercher l’illustration de couverture, plutôt euh… j’ose écrire moche ?

  • Zelia :

    C’est clair que la couverture elle donne pas envie … Des fois les éditeurs, z’ont vraiment des gouts bizarres ! 🙂

  • cadic :

    Vite, une version pour mon kindle ….

  • Cécile :

    Super !! J’ai hâte de le découvrir et le lire 🙂

  • Docteursachs :

    Moi j’ai une théorie.
    Et si le Dr Moustache s’était recyclé dans l’édition?
    Ça expliquerait ta couverture…

    Que puis-je te souhaiter d’autre que de continuer à écrire et à nous faire partager tes points de vue?
    Te lire m’empeche souvent d’enterrer ma capacité de révolte.
    Merci pour ça aussi

  • Emmanuelle :

    Arrêtez avec cette couverture!
    Elle me va pour ma part. Je comprends qu’elle ne reflète pas la personnalité de l’auteur.
    Tout le monde ne peut être Martin Winckler et publier chez POL (là, pas de souci de couverture…). Je vous souhaite, Borée, si c’est aussi votre souhait, de publier un jour chez POL.

  • marie :

    Moi j’aime bien cette poche poitrine, près du coeur, avec les outils de bases d’un tout bib
    mon fils est parti le chercher….

  • Arrow :

    Bravo pour cette naissance, en espérant que le succès soit au rendez-vous.
    Je courre l’acheter dès l’arrivée de la paye 😉

  • marie :

    Merci pour cette bouffée d’oxygène qui nous fait tant de bien !!!!!!!!!!!
    Marie

  • Jacq :

    Félicitation pour cette naissance ! Je découvre le livre avant le blog. Les deux me plaisent. L’idée me plait. Longue vie au nouveau né !

  • Jonathan HAMMEL :

    Bonjour ! Je découvre également le blog et le livre en même temps, et c’est rassurant de voir qu’il y a de plus en plus de médecins qui écrivent…mais pourquoi tenir autant à garder l’anonymat ?

  • Borée :

    Merci à toutes et tous pour vos encouragements !

    @ Jonathan Hammel
    Il y des tas de raisons.
    1. Il est interdit pour les médecins de se faire de la publicité et, en tant que médecin libéral, on pourrait m’en faire le reproche.
    2. Quand bien même ce serait autorisé, je ne le voudrais surtout pas car je ne souhaite pas avoir davantage de patients.
    3. Surtout : je raconte des histoires vraies. Mon anonymat est donc la condition essentielle à la protection de l’anonymat des patients dont je parle. Peut-être que dans une grande ville ce serait différent, noyés dans la masse anonyme, mais dans un petit village comme le mien, j’ai beau changer quelques points de détails (prénoms bien sûr, parfois le sexe, quelques années en plus ou en moins), certains patients risqueraient vraiment d’être reconnus ce qui serait une trahison de leur confiance.

  • Jonathan HAMMEL :

    Merci pour ces précisions ! Je comprends bien évidemment mieux, surtout en raison du fait que vous exercez dans un village où chacun pourrait non seulement se reconnaître personnellement, mais en plus auraient certaines facilités à reconnaître leur voisin, cousin etc…
    Je me plaçais plus de mon côté du point de vue : en tant que médecin remplaçant, j’écris plus librement sur mes consultations, d’autant que j’écris le plus souvent à plusieurs années d’écart avec les faits, et que par mon mode de travail, il m’est très facile d’intervertir et les villes, et les noms…évitant ainsi toute ressemblance potentiellement fâcheuse. Mais il est vrai que mes histoires sont aussi partiellement romancées, ce qui aide à la (fausse?) transparence…
    Concernant le fait qu’écrire sur son exercice est une forme de publicité, je pense qu’il y a là matière à débat ! Evidemment, il existe le risque de voir « débarquer » des curieux en cas de succès et de renommée importante, mais je ne pense pas qu’il s’agisse de publicité au sens commercial du terme…enfin, c’est mon avis, et je n’ai jamais envisagé le fait de signer de mon nom comme une forme de publicité ! Enfin, c’est une question qui mérite d’être posée…

  • egeira :

    Je lis votre blog depuis longtemps et j’ai tout de suite passé commande à mon libraire.(je suis médecin du travail retraitée)

  • Dokto :

    Etant moi même récemment devenu une espèce en voie de disparition je me suis rué sur ce livre..
    L’article du blog sur la dénonciation de la maison de retraite m’a grandement aidé, c’est bon de se sentir moins seul!

  • ILP :

    Je viens de le finir. Vous êtes de ceux qui se remettent toujours en question, et j’aurais bien aimé vous avoir comme généraliste même si je suis prof 🙂

  • Horace Mandrague :

    Promis, j’essaie de le trouver quand je passe à Bordeaux, cet été !
    (Hé Hé ! Mollat, donc médecin en campagne girondine !? 😉

  • Utopie 18 :

    bonjour,
    je ne connaissais pas votre blog, j’ai vu dans une librairie votre livre qui m’a beaucoup attiré et qui une fois dévoré en quelques jours m’a beaucoup plu !! je suis une élève infirmière qui s’est découvert une belle passion pour le libéral et grâce a votre livre j’ai pu me replonger dans ses moments que sont les soins plus prés des patients !! merci

  • anne :

    Merci Borée, pour ce livre.. plein de coeur, d’humour, de respect, d’honneteté… beaux dessins aussi.. un livre qui fait beaucoup de bien.
    C’est une réussite totale.

  • Ezrine :

    Je suis en train de le dévorer, ce beau livre, comme j’ai auparavant dévoré le blog !

    Merci !

    PS : c’est couillu d’avoir inclus le texte « tu fais chier Winckler » dans un livre qui porte sa préface ! 🙂
    (Le Dr Marc Zaffran, je l’aime moi aussi)

Laissez un commentaire