Nouvelles du front

Un an.

Un an seulement, un an déjà, que je me suis lancé dans cette aventure et que vous m’y accompagnez.

C’est donc l’occasion de prendre un petit moment pour se retourner et de vous donner quelques nouvelles du front…

Gérard et Madeleine ne vont pas trop mal. Madeleine, malgré ses douleurs d’arthrose, conduit toujours. Et cahin-caha, après quelques réglages de son pace-maker, Gérard arrive à mener sa vie sans trop de difficultés. Du coup, Madeleine semble un peu plus sereine. Tous les deux ou trois mois, ils me ramènent une boîte de rillettes ou de foie gras de leur stock.

J’ai revu Isabelle de temps en temps. Je lui reposais la question pour son DIU : elle n’arrivait jamais à trouver le bon moment pour qu’on réessaie de le poser… J’ai fini par lui demander « Mais, en fait, est-ce que vous avez vraiment besoin d’une contraception ? » Elle m’a répondu que non, en fait. Probablement pas vu qu’elle n’a plus de rapports avec son mari depuis plus d’un an. Mais qu’elle n’osait pas trop en parler parce qu’elle avait un peu honte et qu’elle ne savait pas trop si c’était normal de ne pas avoir de rapports avec son conjoint.

Je lui ai répondu que, dans ce domaine, rien n’était normal ou anormal, que l’essentiel c’était qu’elle fasse comme elle le sentait. Qu’en effet, pour le moment, on allait la laisser tranquille et qu’elle m’en reparlerait si, un jour, elle avait de nouveau besoin d’une contraception. Elle a eu l’air soulagée.

Après quelques essais, pas très réussis, d’examens gynécologiques en position anglaise, je suis revenu à la position traditionnelle. J’ai pensé qu’il était mieux pour mes patientes d’avoir un médecin calme, détendu et rassurant, même avec deux pattes en l’air, plutôt qu’un médecin stressé, transpirant et cherchant avec peine leur col de l’utérus…

Qu’on soit bien d’accord, je pense que c’est uniquement lié à un manque de pratique de ma part. Je n’ai d’ailleurs pas renoncé puisque je vais bientôt passer une journée entière de perfectionnement avec un ami gynécologue (j’en ai peu, mais j’en ai) qui ne travaille plus que « à l’anglaise ».

Un des deux minets de René s’est fait écraser… Sa fille râle quand elle prend René chez elle parce qu’il veut très vite repartir pour rentrer chez lui et retrouver le chat restant. Il me raconte combien la bête est douce et intelligente. Il ne va pas trop mal !

Robert est toujours à la maison de retraite. Finalement, il se rendait bien compte lui-même que son comportement posait souci. Il a donc parfaitement accepté les injections trimestrielles d’anti-testostérone et, de fait, ça va beaucoup mieux. Il se roule bien encore quelques galoches au milieu des couloirs avec une autre pensionnaire mais elle est aussi demandeuse que lui et ça ne va pas plus loin.

Germaine est toujours convaincue que la SNCF connaît parfaitement son dossier médical. Celui-ci s’est un peu alourdi depuis que, après avoir un peu trop picolé, elle s’est cassé la figure et qu’on a dû l’opérer d’une hémorragie méningée. Elle s’en est bien remise.

L’état psychique et neurologique de Rose se dégrade doucement. Elle oublie de plus en plus, fait quelques bêtises, mange régulièrement de la nourriture avariée. Elle n’a plus aucun traitement en-dehors du Paracétamol et d’un unique comprimé quotidien de Seresta. Elle a refusé à deux reprises de monter dans le VSL qui devait l’emmener pour un bilan gériatrique en Hôpital de jour.

Nous nous sommes mis d’accord avec son fils, qui vient tous les week-ends, que, tant que ça tiendrait comme ça, on la laisserait tranquille.

Mme Bidule (pas très inspiré pour ce choix de nom…) déambule toujours dans la maison de retraite mais tout le monde s’y est habitué et ça ne dérange pas plus que ça. Ce qui n’est pas le cas de l’infirmière râleuse qui, elle, a fini par contrarier tout le reste de l’équipe et dont le contrat ne sera plus renouvelé.

Henriette est toujours dans son château. Miraculeusement. Elle vient de fêter ses 89 ans. J’ai du mal à croire qu’elle atteigne les 90 mais vu que ça fait trois ans que je me dis ça…

Paulo va plutôt bien. Il a été à tous les rendez-vous spécialisés que je lui ai pris, il fait remarquablement bien ses surveillances glycémiques, son HbA1C est passée de 10,7 à 7,0%. Et, surtout, il a modifié son alimentation et, malgré l’insuline, il a réussi à perdre 3 kg en quatre mois !

Bob et sa prostate aussi vont bien. Plus ça va, et plus je prends le temps d’expliquer à mes patients, ce que je pense du dosage des PSA. Quelques uns, malgré tout, demandent à faire le dosage et je le leur prescris. Mais la plupart comprennent et sont finalement d’accord pour ne plus faire ce dosage.

Je viens tout juste de recevoir une carte de postale de Thérèse. Elle va bien. Jacky aussi.

Je ne suis pas très sûr par contre que notre planète et nos sociétés soient dans le même état. L’hommage à Médecins du Monde est toujours d’actualité et le sera encore pour un moment… Parmi les bonnes résolutions de l’année débutante, vous pouvez aussi faire comme moi et envoyer un petit don à MSF ou à la CIMADE, ou bien encore à des tas d’autres associations qui sa battent pour que le monde soit un peu moins laid.

La patiente du Dr Moustache que j’ai fait hospitaliser en urgence est rentrée à la maison. Après avoir pensé à une tumeur neuroendocrine, finalement l’hôpital ne lui a rien trouvé d’autre qu’une surcharge en médicaments anti-hypertenseurs et ils ont simplement allégé son traitement.

Comme je le disais dans un commentaire, le Dr Notos n’a pas fini de faire des dégâts… Gilles a tout de même été voir le gastro-entérologue qui lui a confirmé qu’il n’avait pas d’hémochromatose. Le seul effet positif de cette lamentable histoire, c’est que Gilles a tellement eu la trouille qu’il s’est repris sur le plan alimentaire et qu’il a perdu 5 kg. Reste à voir si ce sera durable.

Voilà, finalement ils ne vont pas trop mal mes patients.

Pour ma part, je continue ma route à leurs côtés.


12 commentaires à “Nouvelles du front”

  • bg :

    Bonjour Docteur,
    En ce qui concerne la contraception féminine, j’ai une question : pourquoi les médecins français ne parlent jamais du diaphragme ? J’ai longtemps habité l’étranger et faisais figure de « bizarre » lorsque je suis revenue en France !
    Evidemment, il faut une demi-heure la première fois pour tester la taille et expliquer à la patiente le fonctionnement.
    C’est très sûr couplé avec un spermicide et naturel. On s’évite des décennies d’hormones. Bien entretenu, il peut durer trois ans.
    Quoique… j’avais dû faire venir le dernier via une amie à l’étranger, on ne le vend plus en France !
    Ai-je mauvais esprit, ou vois-je un coup de bigpharma derrière ?
    Cordialement à vous

  • Babeth :

    ça fait plaisir d’avoir toutes ces nouvelles. Bonne route à vous tous, le chemin a l’air plutôt joli non? 🙂

  • Annick :

    Bonjour,
    Je vous lis régulièrement avec plaisir même si je ne commente pas. Merci pour vos récits, continuez.
    Amicalement,

  • Fabinou :

    Bon anniversaire à ton blog Borée !

    Bises

  • Viobi :

    Bon anniversaire! Effectivement, c’est sympa, les nouvelles.

    Et puis, voir un médecin s’excuser de ne pas arriver à pratiquer ses examens gynécologiques en position anglaise et se prépare à faire un stage pour s’améliorer, ça fait tout drôle. Quand je pense à cette femme qui racontait il y a peu comment, juste après l’arrivée de son bébé, un gyn-obs qu’elle n’avait jamais vue a fait son entrée en salle de naissance et lui a fait une révision utérine sans même se présenter avant de repartir comme il était venu… N’importe où ailleurs que dans un hôpital, on appellerait ça un viol. Ça ne fait aucun doute, toubib: en position anglaise ou pas, vous êtes du bon côté de la Force! :o)

  • Gélule :

    Bon anni, et surtout bonne continuation!

  • Yalcin :

    Bonjour Docteur,

    Merci de m’avoir fait connaître ce blog que je consulte à chaque nouveau billet.

    Je te souhaite (ainsi qu’à tes patients) bonne route et j’espère te revoir lorsque tu seras de passage dans le coin.

    À bientôt,

    Yalcin

    • Borée :

      Merci à tous de vos messages et encouragements.

      @ bg
      Je ne sais pas trop si c’est le bon billet pour avoir cet échange. 🙂
      Concernant le diaphragme, il y a peut-être une question de non-habitude. Mais, surtout, la diaphragme n’est pas une très bonne méthode contraceptive.
      Il nécessite en effet une phase d’apprentissage. Utilisé seul, en situation courante, son « indice de Pearl » est de 20. C’est-à-dire qu’il y a 20% de chances d’être enceinte au cours d’une année d’utilisation. En le combinant avec une crème spermicide, on améliore ses performances mais elles restent assez modestes.
      Autrement dit, je pense que c’est une méthode qui est à réserver à une femme bien informée, à l’aise avec son corps, qui ne souhaite pas une autre méthode et qui vise surtout un espacement des naissances.
      On peut aussi en discuter à l’approche de la ménopause, quand la fertilité est en nette baisse, et uniquement en le combinant avec une crème spermicide.
      Si la contraception est impérative, ce n’est certainement pas un bon choix. D’autant qu’il existe de nombreuses alternatives, hormonales ou non, plus fiables et certainement plus simples à l’usage.

  • bg :

    Bonjour,
    Comme vous évoquiez cette question avec l’une de vos patientes, je me suis permise d’y répondre (désolée si je suis hors sujet, oups)
    Non, c’est très sûr, je l’ai utilisé pendant 10 ans, ainsi que le font des millions d’Américaines, d’Allemandes et de Scandinaves. Je vous assure que ce n’est pas plus « intrusif » que d’utiliser des tampons internes.
    Il est vrai qu’il vaut mieux être prévoyante et soignée et trouver un médecin connaissant le principe.
    En tout cas, bon anniv’ à vous et merci de vos textes !

  • CK :

    bonjour Docteur
    bon anniversaire à ton blog
    et merci de continuer à tisser, par tes chroniques, ce lien entre différents mondes

  • rosebud :

    Cher Doc ,
    J’ai senti le souffle frais de cette chronique signée boree.Peut être parce qu’au dela de la quête du soin des corps et de la souffrance il y a chez boree un souci intime de l’autre qui me touche personnellement .
    Alors je me plais à penser que boree(souffle frais ) et psyche(souffle de vie) voyagent ensemble .
    rosebud .

Laissez un commentaire