31 Août 2010

La loi de Borée

Il n’y a pas de raisons, moi aussi je veux laisser mon nom à la postérité médicale.

C’est pourquoi j’ai décidé de décrire un concept syndromique qu’il conviendra donc de désigner dorénavant par l’intitulé « Loi de Borée ».

En voici l’énoncé :

Pour tout patient, de préférence une femme de plus de 50 ans (critères non limitatifs), le degré d’attachement aux médications inutiles, voire dangereuses, (Tanakan©, Vastarel©, phlébotoniques, …) est strictement proportionnel à la probabilité de développer des intolérances, des effets indésirables et des « allergies » en lien avec les traitements les plus utiles et les mieux éprouvés sur le plan scientifique.


24 Août 2010

Vie de château

Henriette est une toute petite dame qui s’est pliée en deux au cours des ans. 37 kg toute mouillée pour 1m35. Elle est très, très, sourde, n’a plus que quelques dents mais encore tous ses neurones. Pas la peine de lui rappeler la date ni le montant de la visite.

Henriette est vieille fille. Elle porte un nom qu’on trouve dans les livres d’histoire et vit dans le petit château familial. Celui de mon village.

Chaque passage chez elle est un dépaysement.

Chaque prescription d’une prise de sang est une gageure.

« Dites bien aux infirmières de ne pas venir avant midi !

– Mais vous savez qu’elles doivent venir plus tôt, le laboratoire récupère les boîtes à 11 heures.

– Mais à 11 heures, je ne suis pas encore levée ! »

Elle a un « cousin » à particule qui s’occupe d’elle, lui fait les courses et entretient le château en attendant d’en hériter. Très théâtral, il est parfois là lors de mes visites.

« Bonjour Docteuuur ! Vous êtes venu voir ma petite Henriette. Ah, ça ne s’arrange pas ! »

Henriette est à côté, redresse la tête et demande « Vous parlez de moi ? »

« Mais non, Henriette, je lui demandait des nouvelles de sa famille. » « Elle est vraiment sourde comme un pot. Et toujours aussi désordonnée, vous n’avez pas idée ! Ce château, c’est un vrai ca-phar-na-üm. Bon, je vous laisse avec elle. » En hurlant : « Je vous laisse avec le Docteur, ma petite Henriette. Dites lui bien que vous ne prenez pas toujours vos médicaments du matin ! »

Et là Henriette me fait traverser le château à petits pas. Elle tient à me recevoir dans le salon.

A 88 ans, avec les problèmes de santé qu’elle a eu et ceux qu’elle a encore, il faut reconnaître que c’est un peu un miracle qu’elle soit toujours là.

Surtout qu’avec sa prise en charge « médicale », elle défie la médecine fondée sur les preuves. Les médicaments pour le coeur, c’est un peu quand elle veut. Par contre, à elle seule, elle assure la moitié du chiffre d’affaire français de la vente par correspondance de produits de naturopathie, de phytothérapie et d’autres poudres de perlimpinpin.

En me tendant un magazine coloré en papier glacé, « Ah Docteur ! Vous connaissez certainement cette revue, il y a des articles vraiment très intéressants sur la santé. On peut aussi y trouver de la publicité pour d’excellents produits. Regardez, on y trouve l’Elixir du Suédois et le Baume des Bénédictines. Vous le savez, j’achète beaucoup de produits par la poste. Mais que des meilleurs laboratoires ! » « Je n’en doute pas, Mademoiselle. »

Cette semaine, elle avait à nouveau un bel eczéma des jambes. Elle m’a confirmé qu’elle y appliquait diverses crèmes à base de plantes toutes plus allergisantes les unes que les autres… Je n’ai même pas envisagé de lui proposer un corticoïde, je savais que le dermatologue s’y était déjà cassé le nez : elle est « allergique »…

J’ai essayé de négocier un moindre mal : « Plutôt que vos plantes, peut-être pourriez-vous essayer de la simple vaseline, c’est naturel et ça marche bien. » « Ah vous pensez ? C’est vrai que ce sont parfois les choses les plus simples qui marche le mieux. »

Et pendant que je l’examine, elle me fait la conversation « Tout va bien dans votre maison, vous êtes bien installé ? Comment va votre cousin ? » (c’est ainsi qu’est pudiquement désignée ma moitié…)

Je lui donne la réplique en m’époumonant.

Arrivé à la rédaction de l’ordonnance, ma voix fatigue un peu mais pas Henriette qui me confie sa nostalgie du temps passé « Les temps changent et c’est bien malheureux. Autrefois, on avait des soirées chaudes jusqu’à la Toussaint. Regardez le temps qu’il fait à présent.

C’est comme les grillons. On ne les entend plus… »


20 Août 2010

Passe-moi le sel

Je suis régulièrement effaré de voir passer sur une même ordonnance des antihypertenseurs, et en particulier des diurétiques, et des formes de Paracétamol effervescentes.

Les besoins physiologiques en sel sont d’environ 3 grammes par jour.

Le Français moyen ingère environ 10 grammes par jour et 20 % des personnes ingèrent plus de 12 grammes par jour (rapport INSERM).

L’OMS recommande de ne pas dépasser 5 grammes par jour. La plupart des recommandations considèrent comme acceptable une consommation de 6 à 8 grammes chez un adulte en bonne santé.

La limite de 5 à 6 grammes est le plus souvent fortement recommandée chez un patient hypertendu.

Bon, et qu’en est-il des comprimés effervescents en question ? Le service Pharmacie du Centre Hospitalier de Béthune a fait une excellente synthèse.

Doliprane 1g effervescent =1,0 g de sel / comprimé

Efferalgan 1g effervescent = 1,4 g de sel / comprimé

Efferalgan 500mg effervescent = 1,0 g de sel / comprimé

Pour rappel : 1 g de sodium = 2,5 g de « sel » (alias chlorure de sodium, NaCl)

Le petit papi qui prend gentiment ses 3 fois 2 comprimés d’Efferalgan 500 par jour (un grand classique), il est déjà à 6 g de sel par jour et il n’a pas encore commencé à manger !

Ça vaut bien le coup de lui mettre de l’Hydrochlorthiazide ou du Furosémide…


14 Août 2010

Autorité

J’aime beaucoup mes patients anglais.

Ils sont le plus souvent très sympas, respectueux et plutôt drôles.

Alors que les Français semblent bien souvent considérer que les généralistes sont tout juste bons à « soigner » les rhumes et à signer des certificats (et encore, pas tous), pour les Anglais, nous sommes d’authentiques notables.

En effet, en Grande-Bretagne, tout médecin est considéré comme une « autorité » apte à attester certains documents officiels. Les premières fois ça m’a étonné : « Vous êtes vraiment sûr que c’est à moi de signer ça ? » « Oui, oui, la signature d’un docteur ça a beaucoup de valeur. » « Bon… »

Et, donc, ils me demandent régulièrement de certifier une photocopie conforme à l’original, de signer une attestation comme quoi ils sont bien en vie et qu’on peut continuer à leur verser leur pension de retraite ou, mon préféré, de signer au dos d’une photo d’identité « I, undersigned Dr Borée, M.D., certify that this is a true likeness of Mr John Doe. »

Faudrait que je pense à m’acheter une plume d’oie à l’occasion.


8 Août 2010

Tous les chemins mènent au blog

C’est l’été, mon dernier billet était un peu sombre, on a envie de se détendre et de se changer les idées et mes prochains billets en gestation ne sont pas plus hilarants que ça. Je vais donc me laisser aller à un peu de facilité.

Après 6 mois, il est temps de faire ma petite cérémonie des Googlars : la liste des requêtes Google qu’ont saisi des internautes pour atterrir sur mon blog. Je dois bien avouer qu’elle est moins riche que celles d’une dresseuse d’ours, mais il y a quand même de quoi faire.

Bien sûr, les fautes de frappe et d’orthographe sont d’origine.

***

Catégorie « Je me demande vraiment ce qu’ils cherchaient »

1 comprimé trois fois par jour pendant 10 jours + dr house : c’est pour traiter un lupus ?

au bonheur des dames mais de l’autre : voyons, voyons… Balzac ? Hugo ? Rimbaud ? Maupassant ? Duvivier ? Cayatte ?

blog message professionnelle carte vacances

eh bien… tu m’as dit il y a quelques temps… : oui ?

je sais pour un certain f et une s qu’il se passe quelque chose entre eux : mais quoi ? mais quoi ?

***

Catégorie « Nos amis les bêtes »

C’est dommage, personne ne recherche de renseignements sur la vie des ours chez moi. Je me rattrape, un peu, avec les cochons d’Inde…

bouchons cérumen cochon d’Inde : les envoyer à Guillaume.

otite interne du cochon dinde y a-t-il une guérison : j’espère bien, pauvre petite bête.

mamelles à la campagne : il y a bien quelques limousines à côté de mon cabinet. C’était bien ça ce que vous cherchiez ?

vieille cochonne : en bon français, c’est une vieille truie.

gerer une mise a bas chatte errante en exterieur : ouh la ! Allez plutôt demander à Boules de fourrure.

***

Catégorie « Le Dr Borée répond à toutes vos questions. Ou presque. »

gynécologie que veux dire l’abréviation cu : c’est le cuivre. Pour qu’un DIU soit efficace, il en faut au moins 350 mm². Et du coup, ça répond à l’autre question que vous vous posiez sûrement : « Ça veut dire quoi le ‘380’ après le ‘Cu’ ? »

hystéromètres+à quoi ça sert ? « Hystero » = utérus – « Mètre » = qui mesure. Ça sert à mesurer la profondeur de l’utérus avant de poser un DIU.

l’enfant peut-il aller à la piscine avec un yoyo ? Mais oui !

le lubrifiant peut il fausser une colposcopie : Mais non !

pas vu de gynéco depuis 5 ans : ce n’est pas très bien. Tous les 3 ans, c’est mieux. Un généraliste qui sait y faire, ça marche aussi.

combien de temps après le retrait du sterilet mirena recois ton ces regles : la réponse est « ça dépend », le plus souvent dans un délai de 6 à 8 semaines. Par contre, mon petit doigt me dit que vous êtes Alsacienne, vous.

j’ai une gastro je peux aller au gyneco quand même : mmh… ça risque de ne pas être très confortable, en effet. Mais vu les délais de rendez-vous…

qu’utiliser comme lubrifiant : pour les câlins, je vous recommande un lubrifiant à base d’eau. Pour votre voiture, voyez plutôt avec votre garagiste.

je vais faire quoi à la retraite : aller à la pêche, faire des voyages, finir la pile de livres qui traîne sur la table de nuit, se lancer dans un potager bio. Bref, tout ce que moi je n’arrive pas à trouver le temps de faire !

les enfants peuvent ils souffrir dans une piscine d’eau de mer : ça dépend combien de temps on leur laisse la tête sous l’eau.

comment appelle-t-on un faiseur de miracle : un médecin qui traite un coma hypoglycémique !

le meilleur o.r.l. de France : je ne sais pas. Mais le meilleur généraliste, c’est moi, bien sûr !

quel est le nom de la mère de borée ? : « Maman »…    Naaan, plus sérieusement, c’est peut-être Eos que vous cherchiez.

***

Catégorie « Ça les travaille. Et bien, même »

J’ai hésité pour cette catégorie… J’ai quand même fait un peu de ménage pour ne pas trop tomber dans la vulgarité. Si ? Un peu quand même…

cobaye pour examen gynéco –  cobaye pour la médecine anglaise –  cobaye pour les études en gynécologie –  gynécologue patientes cobayes : c’est beau tous ces gens qui s’intéressent à la recherche médicale !

blog vieux vicieux –  papi vicieux : je peux vous présenter Robert.

blog jeunes mameles : à ranger dans la catégorie « Nos amis les bêtes » ?

infirmière « pantalon sur les chevilles » –  secretaire française cochonne –  secretairer sans culotte : le fantasme de l’uniforme…

s enduire de lubrifiant : hum… avec de l’huile, ça pourrait faire un poulet à la broche.

speculum-dans-la-quequette : ouch !

***

Catégorie « Divers »

aucune nouvelle gynéco après frottis : pas de nouvelles…

aujourd’hui frottis : et lundi, c’est raviolis.

blog genicologie : c’est pour le frottis de la lampe magique ?

gynecologue de merde : ça…

le conjoint se rend compte qu’on a du gel lubrifiant : lui expliquer qu’on devait faire un frottis et qu’on avait lu le blog de Borée.

fabriquer gel lubrifiant –  fabriquer son gel lubrifiant maison a base d eau –  idée de lubrifiant maison : bonjour les bricoleurs ! Sérieusement, allez plutôt en acheter en supermarché.

on na pas de lubrifiant : voir avec les bricoleurs s’ils ont trouvé une recette.

j’ai jeté la boite du vaccin : tête en l’air !

ma fille insupportable à cause des otite séreuse : sales gosses !

vieux parents ingérables : sales vieux !

cholestase granitique : c’est mimi, ça. Tapez plutôt « cholestase gravidique », ça marchera mieux.

hippo dans la glicimie : encore plus mimi !

la diphterie on en meurt ou on en reste idiot : parfois on en guérit aussi.

pronation douloureuse homéopathie : moi je veux bien que l’homéopathie soigne tout mais là, franchement, il y a plus simple.

un bisou sur le doigt diabete : très bonne idée, à chaque fois qu’on pique le doigt pour la glycémie, un bisou et apumal !

l’amour mais pas la guerre : on est d’accord.

recherche boule de lessive vizirette : là, vraiment, dites moi comment vous êtes arrivé sur mon blog, je veux savoir !

 

Edition du 30/08/2011

L’ami Boulet m’a offert un dessin pour illustrer ce billet :